Actualités

Partager sur :
14 octobre 2021
Portrait

Nos ingénieurs ont du talent - Portrait d'Etienne Dorp (HEI 1993)

Vue 9 fois

Quel a été ton parcours à HEI : formation /spécialité, vie associative, projets, stages ? 

J’ai choisi la spécialité Génie Industrielle option Génie Civil. Mon objectif était de devenir un ingénieur constructeur. J’ai travaillé dans le BTP chaque été dès 16 ans puis j’ai eu la chance de faire des stages chez Bouygues Construction, chez Colas en France et à Mayotte. J’ai effectué ensuite un VSNE pour Colas à Madagascar ; un chantier de 240km de route (y compris les ouvrages d’art) presque en autonomie (pas de sous-traitant) ; une expérience passionnante !  

 

Quels ont été les moments forts de ta formation à HEI ?

Les années de prépa m’ont réellement données la capacité à travailler assez longtemps…Les sciences appliquées en cycle ingénieur font partie des bons souvenir en même temps que la vie étudiante,

 

Quel a été ton parcours professionnel depuis ta sortie d’HEI ?

Logiquement, j’ai commencé chez Colas dans le Nord …de la France. J’ai eu ensuite l’opportunité de rejoindre Bouygues Energies Services dans une entité qui travaille notamment sur le réseau de transport d’électricité. Depuis 2000, je travaille pour le gestionnaire de ce réseau électrique. Il s’agit de RTE qui garantit l’alimentation en électricité à tout moment et avec la même qualité de service sur le territoire national (9000 salariés). RTE gère en temps réel les flux électriques et l'équilibre entre la production et la consommation. RTE maintient et développe également le réseau haute et très haute tension (de 63 000 à 400 000 volts) qui est le plus étendu d’Europe, est interconnecté avec 33 pays. D’abord comme chef de projets de construction et maintenant comme directeur adjoint de l’entité ingénierie Hauts de France après un parcours diversifié de 5 autres métiers dans toute la France.  

RTE n’est pas seulement une entreprise composée d’électriciens, c’est aussi une entreprise composée d’hommes compétents dans les métiers du BTP.  

 

Qu’est-ce que tes expériences professionnelles t’ont apporté ?

Beaucoup de richesse sur le plan technique mais plus encore grâce aux rencontres, au travail collectif.

 

Quelle est la journée type de ton métier ?

Ma journée est rythmée par de nombreux points de rencontres internes ou externes à l’entreprise ; il faut préparer tout cela pour que ce soit utile et efficace ; c’est souvent tôt le matin ou en fin de journée.

Je me rends sur un chantier environ une fois par semaine et à Paris 2 à 3 fois par mois. Travailler à RTE ce n’est pas seulement de la technique pour transporter les électrons c’est aussi et surtout de l’humain, de la coordination et un engagement.

 

Quel(s) conseil(s) donnerais-tu aux étudiants ?

La réussite est rarement celle d’un seul individu ; le travail en collectif est indispensable.

Il faut profiter de sa jeunesse pour explorer différents types d’entreprises et différents lieux de travail. On a beaucoup à gagner à être mobile, y compris à l’étranger, notamment en début de carrière.

 

Selon toi, quelle est l’importance du réseau ?

Le réseau n’existe pas ; les réseaux oui. Il ne s’agit pas de s’en servir, il faut en être acteur.

 

Un autre message à faire passer ?

Votre formation et toutes les rencontres à venir vous aideront à ouvrir les portes des métiers de vos rêves. Engagez-vous !




J'aime

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.